#1. Le surf, pour frimer 

Se pratiquant debout sur une planche, le surf est un sport qui consiste à glisser sur les vagues, au bord de la mer ou de l’océan. Si vous n’avez jamais essayé le surf, attendez-vous à ce que votre premier cours se résume en un seul mot : "mousse" ! 
Premièrement, parce que votre planche sera en mousse, un matériau idéal en terme de sécurité. En effet, connu pour sa flottaison et sa stabilité, il limite aussi le risque d'accident pour soi et pour les autres. De plus, un premier cours de surf ne s’effectue pas sur des vagues dignes de Teahupoo, mais sur les "mousses", c’est-à-dire sur les vagues déjà cassées. 
Cependant, si vous recherchez la sensation sur des plus grosses vagues malgré votre faible niveau, les tours de machines à laver seront vos meilleurs amis ! À vos marques, prêt.e.s, take-off ! 

  • On vous conseille de : savoir nager et aimer tomber (voire être légèrement secoué) dans l’eau.  

Comptez environ 35 euros pour un cours d’initiation. 

 

#2. Le Stand Up Paddle, pour bronzer :

Le Stand Up Paddle (ou "sup") est un sport qui ressemble légèrement au surf, cependant, il n’est pas nécessaire de se lever sur la planche lors de la prise de vague, cette pratique s’effectuant continuellement debout. De plus, la planche est plus grande et plus large, et la pratique du sup s’effectue accompagnée d’une pagaie. 
Cependant, la balade ou la randonnée sur un plan d’eau calme est la discipline la plus simple pour commencer. 

  • On vous conseille de : vous tartiner le corps de crème solaire indice 50 si vous optez pour l’option balade, et de ne pas prendre votre téléphone avec vous si vous n’êtes pas un.e pro de l’équilibre (ou si vous avez un.e pote relou). 

Comptez environ 35 euros pour un cours d’initiation.

#3. La planche à voile (ou windsurf), pour apprivoiser le vent :

La planche à voile, plus couramment appelée le "windsurf" saura vous faire les bras cet été. Cette embarcation à voile minimaliste ne possède pas de gouvernail ou d’écoutes, mais est simplement constituée d'une simple planche ou flotteur, et d'un gréement articulé à la planche par la base du mât. Le véliplanchiste (c’est-à-dire vous, très prochainement) soulève et maintient le mât et la voile, s’oriente sur l’eau et choisit ses appuis en fonction du vent pour pouvoir avancer. 
L’équilibre s’acquiert assez facilement, contrairement à la technique, qui nécessite un travail plus rigoureux. 

  • On vous conseille de : bien fléchir les jambes et ne pas oublier votre gilet de sauvetage

Comptez environ 50 euros pour un cours particulier d’initiation. 

 

#4. Le kitesurf, pour voler :

Le kitesurf consiste à être propulsé sur l’eau avec une planche par un cerf-volant (kite en anglais) spécialement adapté, nommé aile ou voile. Muni d'un harnais, vous êtes relié.e à l'aile via des lignes de traction, et pilotez à l'aide d'une barre sur laquelle sont reliées les lignes. 
Ce sport peut s’effectuer sur tous types de plans d’eau, la seule chose nécessaire est le vent, contrairement aux vagues, qui sont optionnelles. 
Un cours standard pour débutant est divisé en trois parties : l’utilisation du cerf-volant sur terre, l’utilisation du cerf-volant dans l’eau et la façon dont se lever et monter sur la planche. 

  • On vous conseille de : faire confiance à votre matériel et être patient.e. 

Comptez environ 110 euros pour une séance d’initiation. 

 

#5. Le wakeboard, pour rigoler :

Le wakeboard, dérive du ski nautique, est un sport qui consiste à être tracté sur l’eau en étant relié par un palonnier à un bateau à moteur ou un téléski et à glisser en se maintenant sur une planche de type surf ou skate. Sur cette dernière sont fixées deux chausses (fixations) pour les pieds dans le sens de la largeur. Les pratiquant.e.s sont tracté.e.s à une vitesse de 28 à 35 km/h en moyenne. 
Encadré, ce sport a tendance à plus se pratiquer sur un lac. Cependant, si vous avez la chance d’avoir un.e ami.e avec un bateau, vous avez de quoi vous amuser. 

  • On vous conseille de : ne pas vous décourager si vous n’arrivez pas à vous lever tout de suite, et avoir de l’autodérision pour vos futures chutes, qui seront fortement appréciées du public. 

Comptez environ 30 euros pour une séance d’initiation. 

 

#6. Le skimboard, pour planer :

Le skimboard est un sport qui consiste à surfer sur une vague (ou plutôt glisser sur l’eau pour les débutants) en se lançant de la plage avec une planche. "Skim" en anglais signifie écumer, écrémer, frôler. En effet, la planche, très fine, plane au ras de l’eau grâce à un phénomène d’hydroplanage. Une fine pellicule d'eau s'accumule entre sa surface de la planche et le sable, et le comportement de la planche est alors comparable à celui d'une savonnette sur du carrelage mouillé. On peut glisser très loin même avec une faible vitesse de course avec ce principe car le sable "porte" la pellicule d'eau qui "porte" la planche.

  • On vous conseille de : ne pas avoir peur des chutes et de supporter un rythme soutenu (courir sur du sable n'est pas aussi aisé qu'on pourrait le croire). 

Comptez environ 15 euros pour un cours d’initiation en groupe, et 40 euros pour un cours particulier. 

 

#7. Le bodyboard, pour s'éclater : 

Le bodyboard, sport de glisse aquatique très proche du surf, se pratique sur une planche plus courte, flexible et en position allongée. De plus, les pratiquant.e.s portent une paire de palmes courtes pour faciliter le départ sur la vague. Accessible à tou.te.s, ce sport ne nécessite que très peu de temps pour découvrir les premières sensations de glisse, n’étant pas nécessaire de se lever. Cependant, la maîtrise complète de ce sport demande beaucoup d’investissement, notamment pour ensuite réaliser des figures. 

  • On vous conseille de : bien savoir nager et ne pas oublier d’attacher votre leash, au risque de rapidement perdre votre planche. 

Comptez environ 35 euros pour un cours d’initiation.

 

Alors, motivé.e à vous jeter à l’eau ?