En 2019, 76 millions de personnes souffrent encore d'illettrisme dans le monde. En France, on en décompte 2,5 millions, alors même qu'elles ont été scolarisées dans le pays. Parmi elles, 40% sont des femmes qui ne savent donc ni lire, ni écrire, ni compter, rendant leurs tâches quotidiennes particulièrement difficiles. Impossibles pour celles-ci de remplir des formulaires administratifs, de lire une ordonnance, de choisir un bulletin de vote ou même de lire un panneau d’affichage dans la rue. Et quid de leurs enfants qu’elles doivent aider aux devoirs ? A  cela, viennent souvent s’ajouter à ces problèmes d’illettrisme, qu’on appelle illectronisme. Cela veut dire qu’elles ne savent pas non plus se servir d’un ordinateur, et encore moins des ressources électroniques. Du temps où tous nos documents sont numérisés, elles vivent donc un double handicap qui est, surtout, un tabou.

Pour sortir de ce fléau, alors qu’il était Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault avait fait de la lutte contre l’illettrisme la Grande Cause Nationale de l’année 2013. De cette dernière s’en était coulées Les Journées Nationales d’Action contre l’Illettrisme, qui existent encore aujourd’hui et qui ont eu lieu pendant la semaine du 6 au 15 septembre dernier. Le but ? Sensibiliser à l’illettrisme et à l’illectronisme et mieux informer les populations sur les solutions de proximité offertes aux personnes concernées. Parmi les actions mises en avant lors de cette huitaine, on remarque surtout celle de la maison Lancôme, dont la phase expérimentale de 2018 avait été un véritable succès.

Du nom de Write Her Future, il s’agit d’une formation de 20h, accessibles aux femmes qui ne savent ni lire, écrire, compter, ni utiliser un ordinateur qui a pour but de les rendre pleinement autonomes. Elle a été crée prioritairement pour les jeunes mères seules, et elle vise à leur redonner un accès aux droits, à l’emploi, à la mobilité mais aussi à les soulager de leur rôle de parent. Qu’est-ce que ça donne dans les faits ? En plus de renforcer leurs connaissances en lecture, en écriture et en calcul, on leur apprend à utiliser une adresse e-mail, à mener une recherche en ligne, à télécharger et conserver correctement des documents numériques mais également à protéger efficacement leurs données personnelles. Une solution d’empowerment qui nous séduit. 

Pour trouver de l'aide ou apporter de l'aide à une femme en difficulté, composez le numéro 0800 11 10 35.