Avez-vous déjà remarqué qu’en changeant de région ou de pays, vos cheveux retrouvent légèreté ou bien au contraire, s'alourdissent ? Le choix de votre shampoing n’y est sûrement pour rien. Ce changement de résultat serait en fait imputable à la qualité de l’eau. En effet, les eaux du robinet, sans parler de potabilité, sont plus ou moins chargées en ions calcium et magnésium responsables de la formation du calcaire. Ainsi, comparativement à l’eau douce, l'eau dure se définit par une forte teneur en calcaire. Et cela a des conséquences sur votre peau et donc, votre cuir chevelu. À l'image des dépôts de minéraux dans votre bouilloire, la même chose peut se produire sur vos cheveux, les rendant ainsi mats et rêches. Est-ce que cela signifie que l'eau douce est meilleure pour vos cheveux ? En théorie, oui. Mais bien sûr, ce n'est pas si simple. Ils peuvent sortir plats. Une eau très douce peut rendre difficile l'élimination des produits, et si vous avez les cheveux gras, cela peut aggraver le problème. Résultat ? Pour vous coiffer c’est la galère que l’eau soit très dure ou très douce… Explications et solutions.

Eau dure : votre cuir chevelu s’assèche
Si votre eau est dure et donc calcaire, votre peau est desséchée : les cristaux des minéraux la picotent. De la même manière, le cuir chevelu s’assèche et le cheveu est terne, voire rêche. Cette eau dure peut même entraîner l’apparition d’urticaire. Il peut alors être tentant de se laver les cheveux tous les jours. Il faut au contraire se plier à espacer ses shampoings car sinon on encourage l’effet indésirable. On évite aussi les douches trop chaudes, car plus les longueurs engorgent de l’eau chaude, plus elles se déshydratent et perdent leur éclat.

La solution ? Installer un adoucisseur d’eau ou des filtres anti-calcaires moyennant un petit budget (entre 50 et 100 euros) et de menues connaissances en bricolage. Sinon, on se tourne vers les shampoings anti-calcaire. Sinon, on peut s’essayer au cleansing conditioner, après-shampoing nettoyant qui lave et gaine la fibre. Enfin, le rinçage au vinaigre de cidre, une fois par semaine, pas plus, combat le calcaire. Son acidité permet d’équilibrer le pH et de lisser les écailles.

 

Crème lavante, "Curl Ideal", Kerastase, 38 €. 

Shampoing, "Micellaire", L’Occitane en Provence, 18 €. 

Vinaigre de rinçage, Yves Rocher, 9,90 €. 

 

Eau douce : vos cheveux sont plats
Dans ce cas-là, même si les désagréments sont plus discrets, ils existent ! Si votre eau est douce, vos cheveux manqueront peut-être de vigueur et paraîtront plats ou vaporeux. Vous constaterez aussi que vous peinerez à rincer votre shampoing sous l’eau douce.


La solution ? Pour pallier les cheveux raplapla il faut les gorger de protéines. Celles-ci renforceront les fibres. On peut également choisir un produit sans rinçage, à vaporiser après le shampoing et l’après shampoing pour donner de la puissance à la fibre.

Après-shampoing sans rinçage, Ouai sur Asos, 28 €. 

Shampoing, "Expert Volume", Franck Provost, 5,90 €. 

Shampoing à la protéine de riz,

Korres, 28 €.