Marso and Co
AprèsTomy & co et Hugo & co, voici le petit dernier de Tomy Gousset. Ici, soit dans le 13ème arrondissement de Paris, le chef a imaginé une carte aux accents méditerranéens. Et le succès est comme toujours au rendez-vous, avec des classiques bien exécutés : houmous aux herbes, noisettes et petits pois à la menthe, pouple en salade de fenouil et vinaigrette à l’orange pour le salé et riz au lait à la cannelle, pistaches, grenade et caramel ou ecore une panna cotta à la fleurs d’oranger, rhubarbe et riz soufflé pour le sucré. Chez Marso & co, on ne vient pas pour devenir influenceur sur Instagram (la lumière est trop tamisée pour prendre de jolies photos) mais vraiment pour passer un bon moment en tête à tête. On vous conseille fortement de réserver.

Marso & co, 16 Rue Vulpian, 75013 Paris.


Coco
Un restaurant situé dans le Palais Garnier, une terrasse agréable et une cuisine raffinée. Chez Coco, toutes les conditions sont réunies pour impressionner votre date. Œufs bio mollet croustillant ou fines tranches de filet de bœuf de Bavière en entrée, côte de cochon ibérique ou loup de nos côtés méditerranéennes en plat, churros en dessert… Tout est tellement bon que vous devriez vous retrouver à tout partager pour goûter le plus d’assiettes possible. Parfait pour vivre un moment façon la Belle et le Clochard

Coco, Palais Garnier, 1 Place Jacques Rouché, 75009 Paris.


Le Maquis
Le restaurant le Maquis fait dans la simplicité. La déco est sobre et c'est tant mieux, parce tout se passe dans l’assiette. Appréciable, l’acoustique est idéale pour un tête à tête. La carte propose un choix réduit de trois plats, sans compter les nombreuses entrées, succulentes à partager. On se régale d’une cuisine du marché bien protéinée, twistée de saveurs venues d’ailleurs (sauce tandoori ou pil pil) et servie par les cuisiniers en personne. En bref, un savant mix corse, italien et espagnol, audacieux et couillu (comme le faux-filet, pourtague, ciboulette et beurre noisette : une tuerie). Un maquis dans lequel on resterait bien caché longtemps. À noter : végétarien passez votre chemin, seule une entrée veggie est au menu. 

Le Maquis, 53 rue des Cloys, 75018 Paris.


Le Badaboum
Un concert et un dîner ? Les deux sont possible au Badaboum. Orchestré par Michael Grossman en salle et le chef Masahide Ikuta (Les enfants du marché), le restaurant est un lieu sans chichi, à la décoration brute et à la cuisine qui met en valeur le produit. On y passe une bonne soirée à partager des assiettes de saison (asperges, crème de comté, jaune d’œuf), un plat (faux filet maturé, poisson selon arrivage) et des desserts gourmands et fruités (crème d’ange, pommes caramélisées au calvados). Un sans-faute.

Badaboum, 2 bis Rue des Taillandiers, 75011 Paris.