Un dernier coup d’oeil dans le miroir, une touche de poudre sur le nez et votre chapeau de paille sur la tête, vous êtes parée à profiter de vos vacances. Deux semaines au soleil, les pieds dans le sable, à alterner entre vos maillots de bain rouge, vert et léopard. Tout est parfait… Jusqu’au jour 5 où vous remarquez que votre acné est revenu, alors que vous ne lui aviez rien demandé. Alors que vous vous nourrissez essentiellement de fruits et de cocktails, que vous ne vous maquillez que très peu et que vous vous protégez du soleil, comment expliquer que les boutons se soient (ré)installés ?

#1 Les effets néfastes du soleil sur les peaux à imperfections
Il y a plusieurs raisons qui peuvent expliquer le retour en force de l’acné pendant l’été et le principal fautif est le soleil (et pas vous!).
Oui, car les rayons du soleil dessèchent toutes les peaux, même les plus grasses. Pour pallier l’agression des rayons et de la chaleur, tout en protégeant l’épiderme, le sébum s’active et créé, de fait, un environnement propice à toutes sortes d’imperfections comme les points noirs, comédons, et autre acné purulent.
D’autre part, le soleil favorise aussi la kératinisation. Ce sont les cellules mortes qui durcissent à la surface de la peau et qui ne peuvent plus être éliminées, laissant donc le sébum s’accumuler dans les pores. Le calcul est rapide : pores obstrués = boutons.
Enfin, la sueur n’est pas non plus une alliée dans ce genre de circonstances. Sur sa route, elle déplace des bactéries à l’origine de l’acné d’un endroit à l’autre du visage et favorise alors sa propagation. Pour tout comprendre, le site de la marque Eucerin est une mine d’information.

Comment résoudre le problème ? Pour se protéger des boutons liés au soleil, on évite tout d’abord de se toucher le visage avec les doigts sales (comme d’habitude). Ensuite, on n’oublie pas son gommage ou son masque purifiant, même en vacances, et on en fait un deux fois par semaine. On ne saute surtout pas la case "hydrater sa peau" et on choisit un soin adapté. Enfin, nourrir sa peau passe également par une bonne hydratation du corps, alors on boit sans modération. 

#2 Utiliser des produits adaptés
Le soleil n’est pas le seul responsable de vos malheurs. L’acné peut en effet se déclencher comme une réaction allergique suite à l’application d’un produit inadapté à son type de peau. Tout comme une crème ou un soin hydratant, une protection solaire ne convient pas forcément à tout le monde.
Puis, on met un point d’honneur à ne pas utiliser le même produit pour le corps que pour le visage car la peau n’est pas la même et n’a pas les mêmes besoins, d’autant plus si elle est sujette aux boutons. La crème pour le corps est plus grasse et plus riche et peut aggraver le problème. 

Que faire ? Il est important d’utiliser un produit adapté à sa peau grasse ou à imperfections. On élimine donc tout ce qui est gras, comme des huiles. On favorise les crèmes, brumes, fluides et gels solaires à SPF50 qui sont plus légers pour la peau.
Si l’on aime se maquiller, on peut utiliser une poudre fixatrice solaire, qui nous protégera tout en fixant notre make-up. 

#3 Protéger sa peau si l’on est sous traitement local ou oral
Attention ! Si l’on est sous traitement anti-acnéique oral ou local, on ne l’applique que le soir et on n’oublie pas de se laver correctement le visage le lendemain matin, avant d’appliquer sa crème hydratante et son écran total. En effet, à cause des antibiotiques ou des produits à base d’acide azélique, de peroxyde de benzoyle ou encore de trétinoïne, la peau est fragilisée et beaucoup plus sensible aux rayons du soleil. On dit qu’elle est photosensible et on risque plus facilement de la brûler et de l’abîmer à long-terme. En cas de doute, on demande impérativement l’avis de son.sa dermatologue car certains traitements ne sont pas du tout compatibles avec le soleil. 

#4 Adopter les bons gestes en prévention
Pour protéger son visage des boutons et des agressions extérieures, on n’hésite pas à mettre un chapeau voire une casquette. Ils permettent de créer de l’ombre sur le visage et d’empêcher les rayons du soleil de taper directement sur nos boutons et d’aggraver la situation. En plus, ils nous évitent l’insolation. 
On peut également investir dans un brumisateur. En plus de rafraîchir en cas de grosse chaleur, il donne un coup de neuf au visage et le débarrasse des saletés dans la journée. Un geste que l’on peut répéter toutes les deux heures, avant de réappliquer de la crème. 
Enfin, si l’on sue, on tapote son visage à l’aide d’un mouchoir propre pour éliminer la transpiration. Attention, on ne s’essuie pas, pour ne pas abîmer la peau ni étaler les bactéries. On peut utiliser cette astuce aussi en sortant de l’eau. 

#5 Quelle crème choisir ?
Voilà une sélection de protection pour le visage spécialement conçues pour les peaux à problèmes. 

Crème SPF50 haute protection solaire matifiante anti-imperfections Sebiaclear de la marque SVR à 9,95€

Fluide très haute protection SPF50+ pour peaux grasses à imperfection Cleanance de Avène, 10,50€

Gel-crème correcteur anti-imperfections SPF50+ Anthelios de La Roche-Posay, 16,30€

Fluide matifiant très haute protection SPF50+ Protect AC de A-Derma, 10,95€

Fluide peaux mixtes à grasses SPF50+ Hyséac de Uriage, 8,95€


Soin correcteur matifiant haute protection SPF30 Idéal Solaire de Vichy, 12,35€