Exit les Beatles ou Nirvana, ce sont désormais les séries à succès comme Stranger Things ou Friends qui sont affichées sur nos t-shirts.  En plus de nous divertir, les multiples séries produites par le géant américain du streaming deviennent en quelque sorte des modes de vie et de pensée. En marge de la sortie de la troisième saison de Stranger Things le 4 juillet, les marques ont sauté sur l’occasion pour cibler la fanbase de la sitcom. H&M en mai, Levi’s, Nike ou encore Topshop et Pull&Bear. Et même Louis Vuitton en 2017. Des séries comme Narcos ou Game of Thrones font notamment leur arrivée dans nos dressings. La déferlante Netflix a donc radicalement modifié nos codes.


Les séries Netflix, icônes de mode dans l’ère du temps
Cet avènement est logiquement dû à l’époque dans laquelle nous vivons. La toute-puissance des réseaux sociaux et du concept de "bio" nous amènent constamment à nous définir et cultiver notre image aux yeux du monde. Les marques que nous portons sont le reflet de notre personnalité et les associer à un contenu culturel permet de partager des contours encore plus précis sur nos goûts et nos préférences. Se conformer à une communauté d’amateurs de séries fait partie du désir évolutif d’appartenir à des groupes. C’est aussi l’outil parfait pour Netflix, qui, en nouant des partenariats avec des marques, crée une sorte d’uniforme des fans et renforce les liens entre les internautes et leurs séries préférées. Des internautes ainsi armés pour devenir des super-fans, le must en terme de marketing. Les séries invitent à une relation plus longue avec un contenu qui s’étire sur plusieurs saisons. Un discours des séries plus fort car souvent politisé, polarisant le public et suscitant de fortes émotions chez les téléspectateurs.